Programmes Duflot Lyon
Loi-Duflot-Lyon.orgLogo Loi-Duflot-Lyon.org

Actualités Loi Duflot

09/01/2014 le marché immobilier lyonnais toujours en bonne santé

Une bonne nouvelle pour les investisseurs Duflot

Face à la morosité ambiante, force est de constater que les bonnes nouvelles sont rares. Pourtant elles existent. La dernière en date est le rapport publié par les établissements du groupe Laforet immobilier sur la ville de Lyon en particulier. Rapide constat sur les points positifs et les points négatifs de l'évolution du marché.

Une demande en forte hausse

Les médias nous en ont suffisamment parlé. Oui, nous le savons, l'économie est en berne, les français sont moroses, le marché immobilier aussi. Le nombre de mise en construction ne cesse de diminuer. Le nombre de livraison de logements en immobilier neuf aussi. Peut-on pour autant en déduire que c'est la crise de l'immobilier ? Non. Une crise du batiment dûe à une économie ralentie, oui. Mais l'immobilier dans l'ensemble se porte bien.
Et pour cause les chiffres du groupe Laforêt qui, pour l'année 2013, à noté une augmentation de 16% des transactions sur la ville de Lyon. La demande est en hausse, les gens ont toujours, plus que jamais, besoin de se loger, et le marché immobilier, loin d'être en berne, continue d'attirer et les investisseurs (les petites surfaces sont très rares, prises d'assaut, difficiles à trouver à bon prix) et les primo accédants (le nombre de couple désirant s'installer ne cesse d'augmenter vu le prix des loyers actuels. Cela donne donc un marché dynamique avec des vendeurs qui restent fermes sur les prix et ne sont pas prêts à tout et des acquéreurs qui eux, prennent leur temps et murissent leur projet avant de se lancer.

A qui cela profite-t-il ? Et bien aux agences immobilières dans un premier temps, mais également aux vendeurs puisque cette hausse de la demande pèse de leur sur leur côté de la balance lors de la négociation.

Mais des prix quand même en légère baisse

En effet, si la hausse de la demande a réussi à freiner la baisse des prix elle n'a pu l'empêcher. Cependant celle-ci reste somme toute très relative puisque face à une hausse de la demande à 2 chiffres on obtient une baisse des prix faible à 2%. On se retrouve donc avec un prix moyen au mètre carré à 3 262 € . Précisons-le, cette baisse et ce prix sont une moyenne. Car si les prix ont effectivement baissés sur le 3ème et le 5ème arrondissement de Lyon, ils ont par ailleurs augmenté sur les 4ème et 8ème arrondissement. De la même façon en périphérie lyonnaise, de nombreuses communes voient un afflux de demandes dû à des prix trop élevés sur l'agglomération de Lyon Villeurbanne. L'arrivée du métro à Oullins par exemple ou la construction du Grand Stade de l'Olympique Lyonnais à Décines - Meyzieux sont autant de projets qui tendent à valoriser le patrimoine immobilier des quartiers avoisinants.

Et pour 2014 ?

Si 2013 a vu une forte augmentation de la demande avec une faible baisse des prix, nous pouvons prévoir des prix relativement stables pour 2014 avec une demande toujours plus forte. Les premières statistiques de l'année 2014 indiquent en effet une augmentation de l'intérêt des investisseurs n'ayant pas finalisé leur projet en 2013 et souhaitant bénéficier des opportunités de livraison rapide sur l'année en cours. Ce qui laisse présager un premier et un deuxième trimester actif malgré le contexte économique.